Je suis là et je t'aime

15 février 2021

L'intuition ou l'écoute de soi

Si je m'écoute trop, c'est le mental qui me joue des tours et qui n'en fait qu'à sa tête. Ce foutu mental, appelé aussi égo est bien trop fier que pour me laisser prendre les rênes de ma vie.
Mais parfois, il arrive que ce soit moi qui n'en fasse qu'à ma tête et qui m'écoute.
 
Vous êtes-vous déjà entendu parler à l'intérieur de vous ? Entendez-vous parfois cette petite voix qui vous dis : "suis-moi, écoutes-moi"?
 
----- MARCEL -----
Un jour, tout au début de ce chamboulement que je vivais, j'allais sur Liège conduire maman pour ses traitements au CHU et j'en profitais ce jour-là pour rencontrer une médium avec qui j'avais sympathisé.
 
La veille, j'étais en compagnie de mon amie Muriel, nous aimons aller en vadrouille ensemble notamment lors de notre shopping "Pierres de soins". Tout au long du voyage, j'entendais dans ma tête le prénom de Marcel. Marcel ici, Marcel là.... Mais bon, ca passe, et je mets ça dans un coin de ma tête.
 
Jour J de ma visite à Liège, rebelotte : "Marcel ici, Marcel là" un peu comme une chanson que l'on a en tête et qui ne s'en va pas... Vous avez déjà connu ça je pense.
 
Je rencontre la médium, on parle de tout et de rien, ce n'est pas un contact défunt que je viens faire, mais juste parler et nous parlons vraiment à battons rompus. Après deux heures de discussions, je la quitte et sur la route je suis un camion sur lequel il est indiquez " Marcel et fils"....
 
Petites synchronicités : le papa de mon amie Muriel avec qui j'étais la veille, s'appelait Marcel, tout comme sa belle-mère... et surtout le fils de cette médium s'appelait Marcello soit Marcel !!!
 
----- HUGO -----
 
Je suis bien entourée ! J'ai une seconde amie qui s'appelle Claudine.
Claudine est une personne très sage, très intelligente, mais aussi assez calme et à mes yeux très ouverte sur l'invisible.
Grand malheur arrive chez elle en 2020 quand son fils Hugo est victime d'une collision avec une jeep alors qu'il sortait d'une route sur sa mobylette.... Je passe les détails, mais vous imaginez l'horreur de la situation.
Hugo est conduit au CHI Liège (à nouveau chu) et y restera dans un coma artificiel durant quelques jours. Quelques jours qui semblent une éternité surtout qu'il a mis du temps pour émerger.
Tout comme mon amie et de nombreuses personnes, je priais et je brûlais des bougies pour Hugo.
Je demande aussi à mon âme d'aller dire à celle de Hugo que tout va bien, qu'on l'attends, qu'on l'aime, et qu'il peut revenir, etc... Le lendemain, en faisant mes courses, je tombe sur deux canettes de vin, oui de vin, dont le nom écrit en grand et en large était HUGO.
Mais ce n'est pas tout car le soir arrivé, la présentatrice de l'Euromillions s'appelait Nathalie HUGO !
J'entendais dans ma tête, comme la chanson qui tourne en boucle, je suis là, je suis là.....
 
Des histoires ainsi, j'en ai beaucoup, comme pour ma collègue Delphine qui venait d'être engagée de peu de temps. Ce matin-là en roulant vers mon lieu de travail, j'entendais : Aujourd'hui Delphine déclenche l'alarme ! OK, ça passe et quand j'arrive au travail Delphine m'annonce qu'elle a déclenché l'alarme en rentrant au bureau !
 
....... et vous, entendez-vous ces petites histoires qui trottent dans votre tête et que parfois vous devriez écouter ?

Posté par K-Sandra à 10:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 février 2021

Découvrir ton être exceptionnel !

Après le décès de mon père, j'ai vécu un grand vide, un grand silence. Portant pour moi ce sentiment de culpabilité. J'imaginais que si je ne l'avais pas conduit à l'hôpital, si je n'avais pas été aux examens avec lui, si on n'avait pas choisi la date de l'opération, si je n'avais pas dis à une infirmière que quoi qu'il arrive encore il ne fallait plus s'acharner à le réanimer plus de 25 minutes, etc.... il serait encore là. Mais c'est faux !

 

Le vide immense a permis d'y faire rentrer beaucoup d'Amour et de soutiens. Mais aussi curieusement tout a changé en moi et autour de moi.

Par exemple, je n'avais jamais vu la nature en 3D. Avant je voyais les paysages, la nature comme sur une carte postale, mais tout à coup, je voyais les détails de l'écorce des arbres, la forme des feuilles, la couleur des fleurs, j'entendais le chant des oiseaux et je les voyais nombreux aux mangeoires. Je me rattachais à tout ce qui était possible pour me sentir vivante. Mais le vide, le vide est resté immense très longtemps.

 

Je sentais que je ne tournais plus rond, je changeais et je ne pouvais rien y faire. J'étais différente, pour certaines personnes, j'étais dans une immense tristesse, mais c'était faux ! Oui triste, mais surtout vide de toute envie de vivre vide !

C'est drôle mais c'est ainsi que j'ai commencé à avoir sur mon chemin des gens avec une ouverture spirituelle énorme. J'étais attirée par des livres de "vie après la mort" ou autres témoignages de NDE ou EMI en français. (expérience de mort imminente). J'ai lu Le Test de Stéphane Allix, puis "Et après,..." ainsi que d'autres nombreux livres que je dévorais, mais sans les apprécier au final car j'avais toujours l'impression de déjà savoir.... Savoir quoi ?

 

Je cherchais aussi sur internet des méditations pour trouver un peu de quoi comblé ce vide et parvenir à me sortir de ça. J'ai découvert le site d'Aurore Roegiers, avec sa vidéo "Comment tu vis ton éveil", J'avais l'impression d'y être vraiment,... Elle m'a fait trop rire. Mais surtout, je me retrouvais dans ce qu'elle dit! hi hi hi

 

Chaque jour qui a passé depuis maintenant 766 jours m'a forgé une nouvelle identité.. Identité ? Je ne suis pas certaine, je dirais en fait que tous ces jours qui passent m'aident à m'accomplir comme être spirituel venir vivre l'expérience humaine.

 

Soyez curieux, soyez ouvert, soyez sceptique aussi mais surtout écoutez votre intuition et suivez votre coeur.

Tout ce qui vibre en vous, tout ce qui vous fait vous sentir léger, est tout simplement juste.

Posté par K-Sandra à 23:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Le temps n'existe plus... la mort n'existe pas et la vie continue...

On m'a souvent dit qu'après, le temps n'existait plus, les émotions ne sont plus ressenties non plus comme pour nous sur Terre.
Le 13 mai 2019, cela fait déjà 4 mois que Papa est parti, les questions restent nombreuses et sans réponse. Nous survivons avec tant d'envie de savoir pourquoi...
Je commence à poser des questions car j'ai besoin de savoir plus encore. Je vis depuis le début avec une culpabilité en moi, un peu comme si j'étais responsable de sa mort car je l'ai conduit à l'endroit de sa mort...

En Ecriture Automatique ce jour :

Je suis là et je t'aime.
Les jours passent mais le temps ne compte pas car le temps n'existe plus ici. Les beaux jours arrivent mais ne sois pas si pressée car tu as les moyens de communiquer avec moi quand tu veux et les guides de lumière sont là pour te guider. Tu n'es jamais seule et les filles non plus.
-------Le jour de ma mort a été la délivrance de mes souffrances et le médecin a réussi l'opération. Mais je n'aurais pas pu continuer à vivre longtemps sans çà car mon coeur souffrait fort et je souffrais chaque jour de plus en plus de manque de respiration. Et tous les deux on le savait mais les humains n'acceptent pas de mourir et pourtant on sait que ca arrive. Tu ne dois plus avoir tant de questions à ce sujet car je vais bien et je suis là tout le temps. Je ne savais pas çà avant mais la mort n'existe pas et la vie continue.
------Je ne suis pas mort, n'aie pas peur de çà car c'est beau ici et la joie d'être encore là est forte et tu sais la perception d'humain n'est plus la même. Je ne mange plus et je ne bois plus mais je me rappelle bien des goûts et des odeurs de tout. Tu me demandes beaucoup trop à la fois.
------Les choses de la vie ne me manquent pas car ici c'est différent. ( Ma tête tremble quand je fais de l'écriture automatique avec lui)
------Les tremblements viennent de moi et c'est normal car sur terre je tremblais, tu ne dois pas t'en tracasser, le bras écrit bien. Nous sommes bien ensemble et tu fais bien çà tu sais. Tu vas bien vite.
------Maman attend mon retour mais ce matin elle sera bien triste car je lui manque. Elle veut des signes plus forts alors elle va en avoir un car je lui dirai que je l'aime dans l'oreille ...
Maintenant le temps passe va te préparer....

150190773_479185986409732_523956131083713016_n

Posté par K-Sandra à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 Mars 2019 : l'atelier médiumnique

Entre le 6 février et le 23 mars 2019, je n'ai pas osé revivre l'expérience de l'écriture automatique. Je savais que la pratique est dangereuse quand on n'y est pas préparé. Il y a tout un rituel de protection à mettre en place pour se protéger et éviter qu'un petit filou ne se glisse dans la faille LOL.
Aussi, j'avais les boules ! Beh oui, si c'est mon père, c'est génial, je l'aime, mais quand même la mort ça fout les boules....
De nombreux signes ont été reçus par ma soeur et moi. Mon frère est sceptique, mais il est dans un chagrin immense dont il n'est toujours pas sorti à ce jour. Maman sait que nous disons vrai et que les signes reçus sont réels. Elle a déjà participé à des rencontres avec une médium appelée Madame X qui venait à une époque à Bertrix. Elle a participé à une conférence sur le sujet et sait ce qu'est l'écriture automatique. De toute façon, Maman, elle voit des entités au pied de son lit...
C'est ainsi que le 23 mars 2019, je participe à un atelier médiumnique avec une médium venue à Bertrix. Atelier très intense et très pédagogique. On apprends les formes de médiumnités, on médite, on apprend à se protéger, on échange nos expériences, et puis on fait une approche de l'écriture automatique...
Beh l'approche pour moi, elle est rapide, Papa est au rendez-vous. N'oublions pas qu'il est mort moins de 3 mois auparavant et que je suis toujours très affectée.
Très rapidement, après un peu d'émotions, l'écriture se met en place et on lit :
- Je suis là et je t'aime, je suis là, je suis là et je t'aime, je suis content que tu sois là, je t'aime.
Je dis à mon papa que c'est la fête d'anniversaire de ma fille Linsay ce jour-là au soir. Réponse :
- Bon anniversaire
Je dis à mon papa que mon frère est dans une peine profonde. Réponse :
- Je suis là pour lui

Très émue, j'arrête rapidement d'écrire à la surprise de la médium qui me dit que Papa a beaucoup de choses à dire...
En effet, vous allez vous en rendre compte un peu plus tard, dans d'autres posts.

Si vous vous posez la question de savoir comment je sais que c'est avec mon père que j'ai eu ces contacts, vous l'apprendrez aussi par la suite...

écriture 23 mars

Posté par K-Sandra à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Je suis là et je t'aime ! Premier signe !

 

écriture

Le 06 février 2019, je fais de la cuisine quand ma fille Olivia vient me chercher apeurée. "Maman, j'ai peur dans le salon. Je ressens des ondes". M'indiquant l'endroit d'où viennent les ondes selon elle, je prends conscience que c'est la place dans le fauteuil où mon papa s'était assis la dernière fois qu'il était venu chez moi. Je prends place et ma fille à côté de moi. En à peine quelques instants, mon bras droit et ma tête se mettent à trembler très fort et je fonds en larmes. J'ai compris. Mon père est là !
Je fonce à l'ordinateur et j'envoie un message à ma copine Claire qui me conseille de prendre directement un stylo et une feuille.
J'attrape ce qui est sur mon bureau et pose la pointe du stylo bille sur la feuille...
De grosses larmes coulent sur mes joues et mon bras tremble fort, j'ai du mal à retenir mes émotions. Je n'ai pas peur et je sais ce qui se passe.
Ce sont les premiers signes de la présence de mon père à mes côtés.
Les jours qui ont suivi ont été vraiment remplis d'émotions et de la découverte d'une vie après la mort ou de l'existence d'une autre forme de vie, une vie dans l'invisible...
Il est là et il m'aime !

Posté par K-Sandra à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dépouillement Total

IMG_3571

Je l'ai déjà annoncé, ce blog est un moyen pour moi d'exprimer des ressentis, des peines, de joies, des rencontres, des découvertes, des synchronicités, etc....

​Quand un certain temps est passé après le décès, et que l'on perd le contrôle de certaines situations, ou bien quand on a l'impression de tout perdre comme ses amis, ses valeurs et que tout ce que nous aimions se détricote, alors, c'est là que tout commence. 

Vos amis ne sont plus vos amis, les endroits que vous adoriez n'ont plus la même valeur, vous avez l'impression de perdre pied et vous devez tout reconstruire, sans comprendre pourquoi il faut tout perdre pour mieux se reconstruire. C'est ce que j'ai vécu.

Adieu mon paradis des vacances, les dernières ont été les pires ! Adieu meilleurs amis. En route pour la vraie vie.

Il m'a fallu de nombreux mois pour comprendre que ce que je vivais était tout à fais juste et que j'étais à ma juste place.

Que l'humain peut souffrir ! Souffrir pour s'ouvrir !

Avoir l'impression de tout perdre, c'est en réalité le cas. Ce n'est pas le décès qui vous fais perdre pied, pas que... C'est aussi tout ce qui est autour de vous qui vous montre quand vous êtes dans le bon ou dans le mauvais....

En fait, pour moi, le décès de mon père a été l'élément déclencheur à une ouverture d'éveil, une façon différente de vivre ma vie, avec beaucoup de chamboulements psychologiques ou même physiques.

Deux ans ont passé et j'ai tellement changé...

 

Posté par K-Sandra à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quand les dates permettent de garder les souvenirs vivants

149714941_515306509435404_2773328055164620212_n

Quand on perd quelqu'un que l'on a beaucoup aimé, que ce soit de longues maladies, ou subitement. Que l'on ait eu le temps de se préparer, bien qu'on n'est jamais assez prêt, ou que l'on subisse cette mort de plein fouet, la peine est là sous toutes les formes possibles.

Personnellement, j'avais beaucoup d'espoir par rapport à l'opération prévue. Rien ne présageait le décès, en tout cas on ne nous avait pas averti d'une possibilité, et pourtant...
J'avais grandi avec l'idée que Papa n'aurait jamais 50 ans. C'est ce qu'on me disait sans cesse quand j'étais gosse car mon père avait eu beaucoup d'infarctus et c'était de famille.

Après un décès, on se raccroche à des dates.

Le 12 décembre 2018, je suis allée avec mon père au rendez-vous chez le chirurgien. Il veut faire l'opération le plus rapidement possible. Papa était quand même de plus en plus fatigué et on voyait qu'il respirait mal. Je peux encore vous dire avec précision ce que nous avons fait ce jour-là après avoir quitté l'hôpital.

Ensemble nous avons choisi la date du 3 janvier 2019 car cela permettait à Maman et lui de profiter de Noël ensemble. Heureusement ! Il est mort le 9 janvier... Dans notre chagrin, nous savons qu'il était encore avec nous pour les fêtes.

Le 1er janvier 2019, chouette, c'est la Choucroute à la maison. Papa et Maman viennent !

Le 2 janvier 2019, j'accompagne Papa à l'hôpital. Maman reste à la maison, elle est toujours malade de la leucémie et n'est pas encore très forte. J'ai vu le regard qu'ils se sont donnés quand il a quitté la maison. Un déchirement, mais je me sentais forte. C'est dingue, quand j'y pense maintenant...

Nous avons beaucoup parlé durant ce trajet vers le CHU Sart Tilman de Liège. De tout, de rien, puis aussi "si j'étais dans la nécrologie la semaine prochaine" comme il m'a dit.

Le 3 janvier 2019, ma soeur Julie et mon frère Jean-Pascal sont auprès de Papa avant de partir à l'opération. Heureusement ! C'est la dernière fois qu'ils parleront avec Papa. "Je reviens la semaine prochaine" dit -il quand il part en salle d'opération.

Cette date est le début de notre cauchemar !

Posté par K-Sandra à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2021

Qui suis-je ?

Je m'appelle Sandra et je suis la fille d'un homme ordinaire qui s'appelle Daniel ou Dany pour les amis.

J'ai 44 ans quand mon papa décède des suites d'une opération chirurgicale appelée "pontage des artères coronaires".

Personne n'est jamais prêt à vivre le décès d'un parent, quelque soit son âge.  Et pourtant, le fait est que nous devons bien passer par là aussi !

J'ai créé ce blog pour m'exprimer et permettre à chacun de trouver du réconfort lors d'un deuil.

J'ai voulu partager avec d'autres, toutes les expériences de ma vie depuis le 9 janvier 2019, quand mon papa est parti de ce monde.

J'espère parvenir à attendrir la peine chez certains et certaines. Mais aussi rendre compte qu'au delà de notre vie sur terre, il y a un monde de l'invisible bien surprenant.

 

Et si la vie s'écrivait jour après jour, sans jamais devoir effacer une ligne.  Et si vous découvriez que vous êtes aimé et plus entouré que jamais...

Grâce à l'écriture automatique, à mes nombreuses lectures, toutes ces fabuleuses rencontres et à la découverte des ateliers médiumniques et autres, auxquels je participes, je vis dans l'apaisement et l'envie de transmettre l'Amour.

Je suis là et je t'aime est non seulement le titre de ce blog, mais aussi les premiers mots qui s'écrivent lors de la réception d'un message en écriture automatique ou intuitive.

 

Ne croyez pas qu'aujourd'hui je sois encore comme il y a des mois ou des années.  Non !  Avant, quand je n'étais pas concerné par un décès proche, il y en a eu peu, je ne pensais même pas qu'il était possible de souffrir autant de la mort d'un père.  Il m'était même arrivé de penser que tout serait plus simple quand les parents ne seraient plus là...  Mais détrompez vous !  C'est loin loin d'être simple, c'est même presque invivable certains jours.  

Dans ce blog, je vais vous livrer un peu de ma propre histoire, un peu de mon vécu, un peu de mes ressentis ou de mes vérités.  Chacun a son propre vécu et ses propres opinions, ce que je respecte car nous n'avançons pas de la même façon.  Je vais vous faire découvrir des petits billets d'humeur ou de souvenir qui feront sourire certaines personnes.

118765667_10223666338552636_6999942233208790491_o

Posté par K-Sandra à 07:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]